SECTEURS

ferroviaire

La maintenance prédictive comme locomotive de la transformation digitale dans la filière ferroviaire

La digitalisation est l’opportunité pour la filière ferroviaire française de créer de la valeur, et ce, à différents niveaux :

  • L’optimisation du niveau de performance des infrastructures,
  • La réduction des coûts liés à la maintenance,
  • L’orientation vers des solutions de mobilité et de services à valeur ajoutée,
  • L’identification de nouvelles opportunités de croissance pour le développement de services à destination du client final.

L’un des postes de dépenses qui attire toutes les convoitises est la maintenance. Cela comprend non seulement ses coûts intrinsèques, mais également les coûts liés à l’immobilisation dans le cas d’une maintenance curative.

La maintenance prédictive représenterait une économie de plus de 630 milliards d’euros d’ici 2025 grâce aux objets connectés d’après l’étude McKinsey de 2016.

FREINS À LA DIGITALISATION

  • Environnement contraint : zone sous tension électromagnétique, électrique, alimentation électrique, couverture réseau restreinte dans certains cas,
  • Agents en situation de mobilité,
  • Systèmes informatiques non-optimisés pour l’utilisation de services mobiles,
  • Manque de flexibilité des architectures des systèmes d’information.

LEVIERS DE CROISSANCE

  • « Smart Factory» : automatisation des lignes d’assemblage, robotisation, guidance opératoire via la réalité augmentée,
  • Capteurs sur les infrastructures : remontée de données liée à l’utilisation des voies,
  • Interopérabilité entre les capteurs,
  • Interopérabilité entre les réseaux ferroviaires,
  • Intelligence artificielle : analyse prédictive pour la mise en œuvre de maintenance prédictive pour une meilleure disponibilité des trains et une réduction des coûts de maintenance.

USE CASE CLIENT

NFC-i_Client_MESEA

MESEA est (Vinci Concessions et Systra) chargée de l’exploitation et de la maintenance de la Ligne à Grande Vitesse entre Tours et Bordeaux. 

Besoin à l’origine : faciliter les opérations de maintenance pour ses agents sur le terrain. Toutes les opérations de maintenance sont enregistrées au format papier au cours des interventions.

Solution NFC-i : application mobile « Fiches de vie » est une solution métier, elle couvre les fonctionnalités suivantes :

  • Gestion de la connexion « offline »,
  • Gestion des profils intégrée pour un accès sécurisé à la solution (SSO),
  • Stockage de données sur une carte grâce au NFC (obligation réglementaires),
  • Règles métier intégrées à l’application mobile (règles de calculs pour l’isolement),
  • Architecture robuste mais suffisamment flexible pour une utilisation mobile et hors connexion réseau,
  • Parcours utilisateur ergonomique et optimisé pour le technicien qui est guidé à travers les différentes étapes du workflow.

L’application mobile « Fiches de vie » est donc la 1ère solution digitale pour les agents de maintenance.

Des évolutions fonctionnelles telles que la synchronisation des données avec d’autres logiciels, sont d’ores et déjà prévues. L’intégration d’algorithmes permettant de prévoir certains événements sont également prévus. Ces évolutions s’orientent vers un dispositif de maintenance prédictive global permettant d’anticiper les risques de pannes.

Bénéfices pour MESEA

  • Conformité aux réglementations des Autorités de régulation ferroviaires françaises, 
  • Réduction de 60 % du temps dédié aux opérations de mesures d’indicateurs pour la maintenance, 
  • Réduction des erreurs liées à une mauvaise saisie grâce aux règles métier intégrées à l’application, 
  • Augmentation de 60 % la disponibilité des infrastructures.

L’un des postes de dépenses qui attire toutes les convoitises est la maintenance. Cela comprend non seulement ses coûts intrinsèques, mais également les coûts liés à l’immobilisation dans le cas d’une maintenance curative.

La maintenance prédictive représenterait une économie de plus de 630 milliards d’euros d’ici 2025 grâce aux objets connectés d’après l’étude McKinsey de 2016.

LEVIERS DE CROISSANCE

  • « Smart Factory» : automatisation des lignes d’assemblage, robotisation, guidance opératoire via la réalité augmentée,
  • Capteurs sur les infrastructures : remontée de données liée à l’utilisation des voies,
  • Interopérabilité entre les capteurs,
  • Interopérabilité entre les réseaux ferroviaires,
  • Intelligence artificielle : analyse prédictive pour la mise en œuvre de maintenance prédictive pour une meilleure disponibilité des trains et une réduction des coûts de maintenance.

USE CASE CLIENT

NFC-i_Client_MESEA

MESEA est (Vinci Concessions et Systra) chargée de l’exploitation et de la maintenance de la Ligne à Grande Vitesse entre Tours et Bordeaux. 

Besoin à l’origine : faciliter les opérations de maintenance pour ses agents sur le terrain. Toutes les opérations de maintenance sont enregistrées au format papier au cours des interventions.

Solution NFC-i : une application mobile « Fiches de vie » est une solution métier, elle couvre les fonctionnalités suivantes :

  • Gestion de la connexion « offline »,
  • Gestion des profils intégrée pour un accès sécurisé à la solution (SSO),
  • Stockage de données sur une carte grâce au NFC (réglementaire),
  • Règles métier intégrées à l’application mobile (règles de calculs),
  • Architecture robuste mais suffisamment flexible pour une utilisation mobile et hors connexion réseau,
  • Parcours utilisateur ergonomique pour le technicien grâce au workflow.

1ère solution digitale pour les agents de maintenance des évolutions fonctionnelles telles que la synchronisation des données avec d’autres logiciels sont prévues. Ces évolutions s’orientent vers un dispositif de maintenance prédictive global permettant d’anticiper les risques de pannes.

Bénéfices pour MESEA

  • Conformité aux réglementations des Autorités de régulation ferroviaires françaises, 
  • Réduction de 60 % du temps dédié aux opérations de mesures d’indicateurs pour la maintenance, 
  • Réduction des erreurs liées à une mauvaise saisie grâce aux règles métier intégrées à l’application, 
  • Augmentation de 60 % la disponibilité des infrastructures.